Mohamed Yattara Birama Touré AJA

Mohamed Yattara et Birama Touré tenteront de gagner contre Lens, Actu-AJA
Crédit Photo : AJA

Après avoir battu Amiens lors de la dernière journée, les Auxerrois se déplacent dans le Pas-de-Calais pour y affronter un autre gros morceau : le RC Lens. Une rencontre compliquée, au cours de laquelle il ne faudra pas se défiler.

Qu’elle a fait du bien cette victoire contre Amiens (1-0) ! Certes ce fut compliqué, mais grâce à l’unique réalisation du match de Mohamed Yattara les hommes de Cédric Daury ont renoué avec la victoire vendredi dernier, et ce au meilleur des moments de la saison. Désormais 17e et première non relégable, l’AJA respire un peu mieux même si elle reste sous tension à l’approche du sprint final. C’est bien simple, Tacalfred et consorts ne possèdent qu’un petit point d’avance sur Orléans, barragiste, et le Red Star, premier relégable en National. Un écart minime donc, qu’il faudra absolument préserver pour ne pas descendre en fin de saison. La mission maintien a véritablement débuté contre les Picards le week-end dernier, et doit maintenant se poursuivre face à l’une des meilleures équipes de la saison, Lens.

Un RC Lens en forme…devant

Restant sur un succès mémorable lundi sur la pelouse de l’AC Ajaccio (3-6), le club artésien a rapidement relevé la tête, après sa prestation ratée de la journée précédente contre le leader brestois (0-2). Revigorés, les hommes d’Alain Casanova ont explosé l’arrière garde corse, inscrivant ni plus ni moins que cinq buts en l’espace d’une mi-temps. Une performance de choix devant, mais qui masque surtout le problème lensois du moment : les errements défensifs. C’est bien simple, sur leurs 5 dernières rencontres les hommes du président Martel ont encaissé un total de 8 buts, soit la pire performance des équipes de tête de classement. Une méforme défensive qu’il faudra exploiter au mieux pour nos Bourguignons, et ce malgré leurs difficultés à scorer en déplacement cette saison. Si toutefois ils y parviennent ils pourront alors espérer ramener quelque chose, à l’image de leurs derniers buts marqués loin de l’Abbé Deschamps (0-1 à Sochaux et 0-1 à Clermont). Et s’ils n’y parviennent pas, le calendrier pourrait tout de même leur accorder un peu de répit.

Les relégables pas épargnés non plus

Car en se penchant sur la prochaine journée une donne est à prendre en compte, tous les équipes qui bataillent pour leur survie affrontent des cadors. Orléans, le premier poursuivant d’Auxerre se rend par exemple sur la pelouse de Nîmes qui joue lui sa place en Ligue 1 l’an prochain. Quatrièmes avec deux petits points de retard sur Strasbourg, les Crocos donneront tout pour prendre les trois points et au vu de leur forme (2 victoires) un succès des Orléanais ferait presque figure de miracle. Côté Red Star, qui reste sur une triste série de 5 défaites consécutives, le scénario ne s’annonce pas beaucoup plus simple avec un déplacement à Troyes. L’ESTAC est sixième à trois points du podium et, à l’image de Nîmes, donnera tout pour poursuivre ses rêves de montée. En forme à la maison – 2 victoires d’affilée, 4V et 1 nul en cours – les hommes de Jean-Louis Garcia ne laisseront pas beaucoup d’air aux Franciliens. Enfin, Laval reçoit Reims qui ne possède lui que deux longueurs de retard sur le podium. Un contexte tout aussi difficile donc, pour la lanterne rouge de notre Ligue 2. Auxerre n’est ainsi pas seul dans le flou ce week-end, mais contrairement aux trois autres l’AJA pourra se reposer sur le succès acquis face à Amiens le week-end dernier. Un succès qui pourrait jouer dans les têtes. Et dans le classement final.

A lire aussi :

>> L2 (J33) : L’AJA dans l’enfer du Nord

>> AJA : Quand Guy Roux tirait sur des journalistes allemands

>> L2 : Sanction de 4 points maintenue pour Orléans

Capture d’écran 2017-04-13 à 21.19.13

Source : cotes Ligue 2 – Wincomparator