Guy Roux AJA

Guy Roux a demandé à tirer sur des journalistes allemands,
Crédit Photo : Icon Sport

20 après le match mythique contre Dortmund en Ligue des Champions, Guy Roux raconte ses plus belles anecdotes lors de cet évènement. Il évoque notamment l’utilisation d’un fusil de chasse pour éloigner les journalistes allemands. 

Avant le match, Guy Roux s’était assuré de mettre les joueurs dans les meilleures conditions, allant même jusqu’à faire appel au magnétisme d’un rocher. «On allait dans la montagne à l’Auberge des Brizards, un coin complètement isolé. A l’époque, il n’y avait pas de portable et qu’une seule ligne téléphonique. On ne pouvait pas appeler les joueurs sans passer par moi. Ils avaient 3 minutes chacun pour faire l’amour au téléphone le soir. Ça me permettait aussi de sélectionner les journalistes et les agents qui appelaient, a déclaré Guy Roux à Sport 24. On avait des rites. Si on jouait le mercredi, on regardait la première mi-temps du match du mardi à la télé autour de la cheminée avant d’aller se coucher. Et puis il y avait les promenades que je terminais toujours par une conférence sur un rocher de granit. Les vieux du coin disaient qu’il avait des pouvoirs à cause des flux magnétiques. Ça donnait de l’énergie, ça guérissait leurs rhumatismes.»

Guy Roux aimait la discrétion et ne souhaitait pas voir de personne roder autour de ses joueurs. «La veille du match, après un entraînement à huis-clos à Avallon, on rentre à l’Auberge et la patronne me dit que des journalistes allemands sont dans la forêt avec des appareils photos à téléobjectif. Je demande à mon ami Lulu d’aller chercher son fusil de chasse et deux cartouches. Il tire dans leur direction. C’était du plomb, ça va à 200 mètres. Eux étaient à plus de 500 mètres».

Une anecdote qui fait sourire 20 ans après, mais qui n’a pas dû faire l’unanimité à l’époque.

A lire aussi :

>> AJA : Quand Guy Roux détruisait les taupinières

>> L2 : Sanction de 4 points maintenue pour Orléans

>> AJA – Amiens : La victoire de l’AJA (en vidéo)