Gaëtan Courtet Mickaël Tacalfred et Birama Touré AJA

Gaëtan Courtet sera l’un des éléments essentiels de ce match décisif, Actu-AJA
Crédit Photo : AJ Auxerre/SG

L’AJ Auxerre (17è) se déplace en Mayenne pour y affronter Laval (19è). Un choc de bas de tableau qui risque de laisser des séquelles.

Un match à ne pas perdre. Voilà ce qui définit idéalement ce qui attend les auxerrois ce Vendredi soir. La rencontre face à Laval risque d’être décisive pour la suite de la compétition. Les hommes de Cédric Daury, restant sur deux défaites consécutives, seraient bien inspirés de ramener les trois points de la victoire lors de leur déplacement en terre mayennaise.

La tâche s’annonce compliquée au vu l’enjeu capital. La peur de perdre alimentera les deux camps mais le plus entreprenant devrait avoir les cartes en main. L’AJA ne doit pas rééditer la performance très décevante du mois de Février face à Orléans. Lorsque les bourguignons se savaient sur la sellette, les orléanais en ont profité pour leur mettre la tête sous l’eau. Heureusement, l’AJA s’est relevée en s’imposant trois fois consécutivement avant de s’effondrer de nouveau. Les bleus et blancs savent qu’en cas de succès, l’opération maintien sera sur la bonne voie. En cas de succès, Auxerre relèguerait les lavallois à six points : un matelas confortable dans l’appréhension des futures matches. Dans le cas contraire, Laval reviendrait à hauteur d’Auxerre. Tout restera encore à faire. D’autant plus que la victoire de Valenciennes face à Starsbourg n’arrange en rien les affaires icaunaises qui se retrouvent distancer de six points de la quinzième place. Le Red Star, Auxerre, Orléans, Laval et Tours seront les acteurs principaux du bas de tableau de cette fin de saison.

Auxerre ne s’est imposé qu’une seule fois au stade Francis-Le-Basser c’était en 2013 lors du match fou conclu sur un 5-4. En neuf confrontations, Laval s’est imposé trois fois face à l’AJA. Lors du match aller, les bourguignons s’étaient imposés 2-0 grâce à un doublé du désormais sochalien : Yoann Touzghar. Les auxerrois espèrent vivre le même scénario Vendredi pour un match ô combien important.

L’adversaire du jour : le Stade Lavallois

Le club mayennais traverse une saison aussi délicate que l’AJA. Sous les ordres de Marco Simone, Laval souffre et se bat pour le maintien. Le club installé en Ligue 2 depuis la saison 2009-2010 espère poursuivre son aventure dans l’antichambre de la Ligue 1. Pour autant, cette saison ressemble étrangement à la saison 2012-2013 lorsque Laval se sauva lors de la dernière journée de Ligue 2. La rencontre face à l’AJA ce Vendredi donnera le tempo de la fin de saison des Tangos. Entouré par Quintin, Cappone, Coutadeur mais aussi Dylan Saint-Louis, Marco Simone a des arguments à faire valoir. Il faut dire que Laval aime jouer face à l’AJA. L’an passé, alors qu’elle était mené 1-0 après un coup-franc de l’inévitable Courtet, Laval s’était imposé 4-1. Un scénario à répéter pour les mayennais qui réaliserait la bonne opération du jour.

A lire également.

>> AJA – Reims : La défaite icaunaise (en vidéo)

>> AJA – Reims : La défaite icaunaise (en vidéo)

>> L2 (J28) : Scénario cruel pour l’AJA contre Reims